L'Azerbaïdjan bombarde les séparatistes arméniens dans la région du Nagorny Karabakh

Bakou a lancé une "contre-offensive" contre les séparatistes arméniens. Les deux parties annoncent des morts civils.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La région spératiste du Nagorny Karabakh se situe entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

L'Azerbaïdjan a lancé, dimanche 27 septembre, une offensive contre les séparatistes arméniens de la région du Nagorny Karabakh, ont annoncé ces derniers. Bakou et les séparatistes ont annoncé des morts civils. Les séparatistes affirment avoir infligé des "pertes" à l'armée azerbaïdjanaise. Deux hélicoptères azerbaïdjanais ont été abattus, a indiqué pour sa part le ministère arménien de la Défense, qui soutient les séparatistes.

L'Azerbaïdjan a pour sa part affirmé avoir lancé une "contre-offensive" après une attaque des séparatistes, et fait état d'un seul appareil abattu. "Tôt ce matin, la partie azerbaïdjanaise a lancé des bombardements tout au long de la ligne de contact. Ils bombardent aussi Stepanakert [la capitale], nous appelons la population à se mettre à l'abri", a indiqué le porte-parole de la présidence séparatiste sur sa page Facebook.

Une région sous tensions

Le Nagorny Karabakh est un région sécessionniste d'Azerbaïdjan, peuplée majoritairement d'Arméniens et soutenue par l'Arménie. Elle a été le théâtre d'une guerre au début des années 1990 ayant fait 30 000 morts, et depuis les autorités azerbaïdjanaises veulent en reprendre le contrôle, par la force si nécessaire, alors que des pourparlers de paix sont dans l'impasse depuis de longues années.

Des combats opposent régulièrement séparatistes et Azerbaïdjanais, ainsi que Erevan et Bakou. En 2016, de graves heurts armés avaient failli dégénérer en guerre au Karabakh, et des combats ont aussi opposé en juillet 2020 Arméniens et Azerbaïdjanais à leur frontière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.