À l'école arménienne du Raincy

Une équipe de France s'est rendue à l'école arménienne du Raincy, où le génocide arménien occupe une place importante. 

Au Raincy (Seine-Saint-Denis), des enfants de quatre ans apprennent à s'exprimer en arménien dans cette école arménienne. "Sans langue, on ne peut pas transmettre la culture, la tradition. Il faut qu'ils apprennent la langue", insiste l'institutrice. Ils apprennent aussi l'histoire du peuple arménien et le génocide de 1915.

Le génocide très présent

Tous les élèves sont des descendants de rescapés du génocide. "Les Turcs ont voulu faire un génocide sur les Arméniens. Les Arméniens ont dû partir dans d'autres continents pour se sauver. Il y en a qui sont morts, morts de faim, morts de soif", explique Panos. "Ils veulent comprendre leur histoire, leur passé, comment se sont déroulés les événements pour leur famille, pour leurs grands-parents, leurs arrière-grands-parents", affirme Éric Delbé, instituteur en CM2.
Le génocide est dans toutes les mémoires, des plus âgées aux plus jeunes. Édouard Vartanian, conseiller à l’école arménienne du Raincy déclare : "ce poids du génocide qu'on a sur la tête, avec un état qui ne veut pas reconnaître ce génocide, ça s'est insupportable".

Le JT
Les autres sujets du JT