Aqmi revendique l'assassinat de 14 soldats Algériens

Le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) revendique l'assassinat de 14 soldats Algérien alors que le ministère de la Défense parle lui de 9 tués. Cette attaque est la plus meurtrière contre des soldats de l'Armée nationale populaire algérienne depuis plus d'un an

(Membre de la police algérienne lors d'un exercice anti-terroriste en juillet 2014 © Reuters/Louafi Larbi)

L’embuscade a eu lieu le soir de l'Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du mois de jeûne du ramadan, sur la route de Tifrane, une zone fortement boisée au sud de Ain-Defla. Cette zone a souvent été le théâtre du terrorisme en Algérie, c’était la plus meurtrière pendant la décennie noire (1991-2001).

Cette attaque est la plus meurtrière contre des soldats de l'Armée nationale populaire algérienne (ANP) depuis plus d'un an

Une attaque en deux temps

Selon le quotidien El Watan, cela s’est passé en deux temps : trois soldats ont d'abord été tués jeudi, leurs cadavres piégés et laissés sur un chemin. En allant récupérer leurs corps, des soldats de l’armée algérienne sont tombés sous un déluge de feu qui a fait 9 nouveaux morts et deux blessés, affirme un communiqué du ministère de la Défense.

Suite à cet attentat, des photos des victimes présumées ont été publiées sur Facebook où s'est exprimé un élan de soutien à l'armée. Une affiche noire adoptée comme page de couverture proclame: "Je suis un soldat algérien martyr le jour de l'Aïd ", la fête couronnant la fin du ramadan.

De son côté Aqmi a publié un communiqué revendiquant l’attaque. Ce communiqué contient des images choquantes. On y lit notamment.

"Les cavaliers de l'islam ont pu, au soir du premier jour de l'Aïd tuer 14 soldats lors d'une embuscade tendue à une section de l'armée dans la zone de Djebel Louh",

Décryptage de Naoufel Brahimi el Mili, spécialiste du Monde Arabe, sur notre antenne.

Que révèle cette attaque ?

On réalise que les djihadistes sont aussi au Nord et pas seulement en Kabylie.

Cette embuscade a eu lieu alors que l’armée était en train de ratisser la zone. Ce sont donc des djihadistes acculés qui ont réagi dans une embuscade meurtrière. L’armée algérienne mène souvent ce type d’opérations car elle est sur plusieurs fronts à la fois : le Sud, la frontière libyenne, la frontière malienne.

Pourquoi attaquer à la fin du Ramadan ?

La date de la fin du Ramadan est un rendez-vous classique des djihadistes. Ils choisissent cette date pour dire qu’il n’y a pas de trêve.

L’Etat Islamique est-il aussi en Algérie ?

Aujourd’hui l’Etat Islamique a lancé des menaces contre l’Algérie mais il n’y a pas de présence avbériée de l’EI en Algérie.

Peut-il y a voir des alliances entre EI et Aqmi ?

Pour le moment c’est difficile car ces djihadiostes sont des baronnies en conflit entre elles pour la contre bande et le traffic. Faire une coalition ce serait mettre en danger leurs intérêts.

Que revendiquent-ils ?

C’est une façon de maintenir leur menace sur l’Etat Algérien. Aqmi fait des attentats au nord pour dire « Nous sommes partout »

L'interview de Naoufel Brahimi el Mili, spécialiste du monde Arabe
--'--
--'--