Cet article date de plus de sept ans.

Après leur "selfie" polémique avec Obama à Soweto, ils dédramatisent

Retour sur la photo prise par la Première ministre danoise Thorning-Schmidt avec le président américain et le Premier ministre britannique Cameron, lors de l'hommage à Mandela, mardi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le Premier ministre britannique David Cameron, son homologue danoise Helle Thorning Schmidt et le président américain Barack Obama se prennent en photo, le 10 décembre 2013, lors de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela au stade Soccer City de Johannesburg (Afrique du Sud). (ROBERTO SCHMIDT / AFP)

Ils se sont pris en photo, tout sourire, lors d'une cérémonie funéraire. Ils, se sont le président américain Barack Obama, le Premier ministre britannique David Cameron et la Première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt. Leur autoportrait a eu pour cadre l'hommage à Nelson Mandela, organisé mardi 10 décembre dans le stade Soccer City de Johannesburg, en Afrique du Sud. Ce "selfie", immortalisé pour un photographe de l'AFP, a déclenché une polémique mondiale et a presque éclipsé l'événement planétaire qu'il avait pour décor, mercredi 11 décembre. 

Les internautes critiquent un manque de respect

Une fois diffusée par l'AFP, la photo de cet instant inattendu a immédiatement été abondamment diffusée sur les réseaux sociaux, et tout particulièrement sur Twitter. Les nombreuses réactions ont oscillé entre critique et consternation. Beaucoup d'internautes ont jugé que ce "selfie" traduisait un manque de respect pour l'ancien héros de la lutte anti-apartheid. 

"Il devrait y avoir un moratoire sur les 'selfies' durant les cérémonies d'hommage et les funérailles, non ?", s'est notamment interrogé un twitto.

 

Ce "selfie" est-il le plus important de 2013 ? s'est aussi demandé BuzzFeed, à l'heure des palmarès de fin d'année.

 

De nombreuses personnes ont notamment remarqué que, sur le même cliché, Michelle Obama, un peu en retrait à gauche de son époux, demeure parfaitement droite et sérieuse, dans une posture beaucoup plus attendue un jour d'hommage à l'un des plus grands hommes du XXe siècle.

La presse en fait ses choux gras

La presse – les tabloïds britanniques en tête – a emboîté le pas des réseaux sociaux. Le Sun, le journal le plus lu au Royaume-Uni, a qualifié la photo de "gaffe", comme le montre ce photomontage fait par un rédacteur d'ABC News à Londres.

David Cameron voulait être "poli"

Ni la Maison Blanche, ni Barack Obama ne se sont exprimés. Mais le Premier ministre britannique a, lui, été sommé de s'expliquer pendant la session hebdomadaire de questions au Parlement britannique. "N'oubliez pas que les caméras de télévision sont toujours braquées sur nous, a-t-il argumenté devant la Chambre des communes. Pour ma défense, je dirais que Nelson Mandela a joué un rôle extraordinaire de son vivant comme après sa mort pour réunir les gens."

Le conservateur a expliqué qu'il avait jugé "poli" de répondre à l'invitation de Helle Thorning-Schmidt à se joindre à la photo, dans la mesure où celle-ci est mariée au fils de l'ancien chef du parti travailliste britannique, Neil Kinnock.

Le porte-parole de David Cameron a argué de son côté que la cérémonie était une "célébration" de la vie de Nelson Mandela, et non des funérailles.

Helle Thorning-Schmidt a trouvé ça "amusant"

"Ce n'était pas déplacé", a assuré Helle Thorning-Schmidt au quotidien Berlingske, repris par le Copenhagen Post (en anglais). "Cela montre peut-être aussi que quand nous nous rencontrons entre chefs d'Etat et de gouvernement, nous sommes aussi tout simplement des gens qui s'amusent ensemble", a-t-elle ajouté. 

La chef du gouvernement danois a estimé que l'ambiance dans le stade s'y prêtait. "Il y avait évidemment de la tristesse, mais au fond c'était un événement festif, où on a aussi célébré un homme qui a vécu 95 ans et accompli énormément de choses dans sa vie, a-t-elle souligné. Il y avait des danses dans les tribunes. Des chants et des danses, à tel point qu'il y avait une ambiance positive. Et donc on a pris un 'selfie' vraiment amusant."

Et pour prouver qu'elle a le sens de l'autodérision, elle a accepté de poser pour un simili "selfie" vidéo avec des parlementaires danois.

Le photographe s'explique

Le photographe de l'AFP Roberto Schmidt a capturé l'instant où, dans les tribunes, la Première ministre danoise, Helle Thorning Schmidt, entourée de David Cameron et Barack Obama, tend son smartphone à bout de bras et s'apprête à prendre un "selfie" en compagnie des deux hommes, tout sourires. 

Le journaliste explique sur le blog Making-of de l'AFP qu'il était "intéressant de voir des politiques sous une lumière humaine, car d'habitude, lorsque nous les voyons, c'est dans un cadre contrôlé"

"Peut-être que cela n'aurait pas pris autant d'importance si nous, en tant que médias, avions la possibilité d'accéder davantage aux dignitaires et d'être en mesure de montrer qu'ils sont des êtres humains comme nous tous", a expliqué le photographe.

L'équipe de l'AFP a fait, poursuit le photographe de l'AFP," environ 500 photos" de l'hommage rendu par les Sud-Africains à leur premier président noir. Roberto Schmidt exprime un regret : "Cette image apparemment triviale a assombri tout le reste." "Je pense qu'il s'agit d'une triste réflexion sur comment, parfois, nous nous concentrons, en tant que société, sur des choses triviales du quotidien."

Pour le moment, personne ne sait si ce "selfie" est réussi. La Première ministre danoise va-t-elle le publier sur sa page Facebook, où elle poste régulièrement des photos, ou le conserver dans sa collection privée ? Mystère.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.