Angleterre : le dernier voyage du roi Richard III

Les restes du roi Richard III d'Angleterre, tué lors de la bataille de Bosworth en 1485, ont quitté dimanche l'Université de Leicester pour un voyage de quelques heures à travers plusieurs sites de la région associés à la fin tragique du monarque.

(Le cercueil contenant les restes de Richard III traverse plusieurs régions d'Angleterre ce dimanche. © REUTERS/Eddie Keogh)

Richard III fait son dernier voyage. Les restes du souverain anglais, tué en 1485, traversent ce dimanche plusieurs régions du pays. Le cortège funèbre doit rejoindre en fin d'après-midi la cathédrale de Leicester, où Richard sera inhumé jeudi prochain en présence de l'archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, chef de l'Eglise d'Angleterre et de la Communion anglicane, ainsi que de plusieurs membres de la famille royale.

Le corps du roi, le dernier souverain anglais mort au combat, a été retrouvé en 2012 sous un parking de cette ville du centre de l'Angleterre, une découverte qui a stupéfié les archéologues. Après la bataille de Bosworth en 1485, à la fin de la guerre des Deux-Roses, le souverain fut enterré à la hâte dans la chapelle des franciscains à Leicester, dans une tombe trop petite pour lui.

Dans la journée de dimanche, le corbillard transportant son corps passera notamment à Fenn Lane Farm, dans le village de Dadlington, qui serait l'endroit le plus proche du site où Richard a été tué. Le cortège se rendra ensuite sur la champ de bataille de Bosworth et traversera plusieurs villages où seront organisées de brèves cérémonies, avant de gagner la cathédrale de Leicester.

Le public pourra voir dans les prochains jours le cercueil du monarque, avant l'inhumation jeudi. La mort de Richard a mis fin à la guerre des Deux-Roses entre la maison d'York et la maison de Lancastre, une guerre civile de trente années qui s'acheva par l'accession de Henri VII au trône d'Angleterre.