Un Œil sur la planète, France 2

VIDEO. Un Œil sur la planète. Singapour : la ferme verticale

Quand 5,5 millions d'habitants vivent sur 700 kilomètres carrés, il ne reste pas beaucoup de place pour cultiver. Singapour n'a pas de fermes ni de champs. Alors, pour produire de beaux fruits et légumes, il restait à les faire pousser en hauteur... Extrait du magazine "Un Œil sur la planète" du 12 octobre.

Singapour compte une population de 5,5 millions d'habitants qui a augmenté de 40% au cours des dix dernières années. Ce territoire de soixante-quatre îles couvre une superficie d'un peu plus de 700 kilomètres carrés, soit une densité de 7 500 habitants au kilomètre carré. Dans ce pays dédié au business, à la technologie et à la finance, il n'y a pas de fermes ni de champs.

Les denrées alimentaires sont importées à 90%, sans la moindre garantie sur leur origine ou leur qualité. A tel point que les grandes surfaces locales commercialisent des lessives pour fruits et légumes pour enlever pesticides et autres produits chimiques.

Des fruits et légumes sous contrôle

Pour ne pas faire dépendre sa santé de produits comestibles aux origines douteuses, la cité-jardin s'est lancée dans le "Made in Singapour". Et quand on ne dispose pas de terres cultivables, il faut trouver d'autres solutions. Un entrepreneur s'est donc inspiré de l'architecture de cette ville gratte-ciel pour créer la première ferme verticale du monde.

Dans un immense bâtiment, il a aligné des centaines de rayonnages d'une grande hauteur sur lesquels de très nombreuses variétés de fruits et légumes poussent hors sol et donc entièrement sous contrôle. La cueillette se fait à hauteur d'homme, avec un minimum d'efforts, grâce à des systèmes électriques de poulie. Bien moins fatiguant et plus rentable que la culture en plein champ...

(CAPTURE ECRAN / UN ŒIL SUR LA PLANETE)