VIDEO. "Oublié" en prison, un Américain reçoit 3 millions d'euros du gouvernement

Daniel Chong est resté cinq jours dans une cellule de l'Agence américaine anti-drogue, sans eau ni nourriture. Il a été contraint de boire son urine pour ne pas se déshydrater.

Clarisse Fortune - France 2

Le gouvernement américain va lui verser 4,1 millions de dollars (3 millions d'euros) de dédommagement. Daniel Chong habite en Californie, aux Etats-Unis. Le 21 avril 2012, alors qu'il est étudiant ingénieur à l'université de Californie à San Diego, il est arrêté avec six autres personnes dans le cadre d'un raid de l'Agence américaine anti-drogue (DEA). Il est alors placé dans une cellule d'un mètre cinquante sur trois mètres.

Alors que Daniel Chong doit être libéré, un agent lui lance : "On viendra te chercher dans une minute." Sauf que personne ne vient. Il n'est découvert que quatre jours plus tard, le 25 avril. Un officier ouvre la porte de la cellule et lui demande : "Qui êtes-vous ?" Une fois libéré, Daniel Chong est hospitalisé pour sévère insuffisance rénale, déshydratation et dégénérescence musculaire. Il a expliqué qu'il avait dû boire son urine et que pendant quatre jours, dont deux passés dans l'obscurité, il avait cogné à la porte, crié, supplié et tenté en vain d'attirer l'attention de quelqu'un.

Ses avocats ont précisé que la DEA avait reconnu sa responsabilité et présenté ses excuses. L'agence a également modifié son protocole de surveillance des détenus.

Daniel Chong, \"oublié\" en prison pendant quatre jours, en avril 2012, en Californie (Etats-Unis), lors d\'une interview à la télévision américaine, le 31 juillet 2013.
Daniel Chong, "oublié" en prison pendant quatre jours, en avril 2012, en Californie (Etats-Unis), lors d'une interview à la télévision américaine, le 31 juillet 2013. (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)