VIDEO. Fusillade : le témoignage poignant du père d'une des victimes

Effondré, le père d'une des petites victimes, Emilie Parker, est venu devant la presse pour parler de sa fille, tuée lors de la fusillade de Newtown.

Claude Sempère / France 2

Effondré, Robbie Parker s'est présenté devant la presse samedi 15 décembre pour parler d'Emilie. Sa petite fille de 6 ans fait partie des victimes de la tuerie de Newton. En larmes, ce papa s'interroge : "Nous ne savons pas comment nous allons continuer à vivre." Il a voulu rendre publiques les photos de sa fille. "Emilie était capable d'illuminer toute une pièce. Elle avait toujours quelque chose de gentil à dire sur quelqu'un. Je suis béni des dieux d'être son père."

Un peu plus tôt dans la journée, on a appris que les 20 enfants tués vendredi lors la fusillade dans une école de Newtown (Connecticut) avaient 6 et 7 ans. Sur le total, 16 enfants étaient âgés de 6 ans et 4 enfants étaient âgés de 7 ans, selon cette liste rendue publique par la police du Connecticut. Douze étaient des filles et huit des garçons. Six femmes adultes, membres de l'encadrement de l'école, figurent également parmi les victimes. La plus âgée avait 56 ans.

La fusillade s'est produite vendredi matin aux alentours de 9h30 quand un homme armé, présenté par les médias comme Adam Lanza, est entré dans l'école et s'en est pris aux élèves de deux classes de CP. L'assaillant s'est ensuite apparemment suicidé, même si le médecin légiste, qui a travaillé avec quatre autres médecins et dix techniciens sur la scène de crime, n'a pas encore pu le confirmer.

Robbie Parket et sa fille Emilie, victime de la tuerie de l\'école Sandy Hook. Ce père a marqué par son témoignage poignant samedi 15 décembre 2012 et a accepté de diffuser des images de sa petite fille.
Robbie Parket et sa fille Emilie, victime de la tuerie de l'école Sandy Hook. Ce père a marqué par son témoignage poignant samedi 15 décembre 2012 et a accepté de diffuser des images de sa petite fille. (KAREN BLEIER / AFP)