VIDEO. Les Mayas célèbrent "la fin d'une ère", pas la fin du monde

Au Guatemala, les indiens Quiche fêtent l'an 5125, marquant la fin d'un cycle du temps, loin des théories d'apocalypse prévues pour le 21 décembre qu'on prête à leur peuple.

Francetv info

C'est sans larmes, sans affolement et sans panique qu'au Guatemala, les indiens Quiche, une branche des Mayas, célèbrent cette fin d'année 2012, qui correspond pour eux à l'an 5125. Car, contrairement à ceux qui comprennent dans ce calendrier que la fin du monde est programmée pour le 21 décembre, eux fêtent la fin d'une ère.

A Chichicastenango, au Guatemala, ils se sont ainsi regroupés pour célébrer "le début d'une nouvelle ère" et pas du tout l'apocalypse crainte par certains. Une cérémonie colorée et musicale a donc lieu avec l'objectif de "remercier le créateur du monde". La fête sera bien à son paroxysme vendredi 21 décembre, mais il s'agira de se réjouir symboliquement d'un changement de cycle, pas de la destruction de la planète, comme l'avait déjà expliqué en vidéo Jean-Michel Hoppan du CNRS.

Au Guatemala, les indiens Quiche fêtent l\'an 5125, marquant la fin d\'un cycle du temps, loin des théories d\'apocalypse prévues pour le 21 décembre qu\'on prête à leur peuple.
Au Guatemala, les indiens Quiche fêtent l'an 5125, marquant la fin d'un cycle du temps, loin des théories d'apocalypse prévues pour le 21 décembre qu'on prête à leur peuple. (FRANCETV INFO)