Cet article date de plus de neuf ans.

Une seconde femme derrière la démission de Petraeus de la tête de la CIA

Les e-mails menaçants de la maîtresse du général étaient adressés à Jill Kelley, 37 ans, une amie de longue date de David Petraeus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le général David Petraeus et sa biographe et maîtresse, Paula Broadwell, en Afghanistan, le 13 juillet 2011. (ISAF / AFP)

ETATS-UNIS – Nouvelle révélation dans l'affaire de la démission surprise du chef de la CIA. L'identité de la personne qui a porté plainte contre la journaliste, biographe et maîtresse de David Petraeus, Paula Broadwell (40 ans), a été révélée par des médias américains lundi 12 novembre. Il s'agirait de Jill Kelley, 37 ans, une amie de longue date du général. 

Paula Broadwell a adressé des e-mails "menaçants" à cette femme, considérée comme une rivale. Selon le New York Post, citant un responsable gouvernemental, les courriels comprenaient des phrases comme : "Je sais ce que tu as fait, va-t-en, éloigne-toi de mon mec." Effrayée, cette habitante de Tampa (Floride) a demandé la protection du FBI et porté plainte, ce qui a déclenché l'enquête sur le général Petraeus. 

Jill Kelley n'avait aucun statut particulier au sein de l'armée et travaillait comme "agent de liaison sociale" avec une base aérienne en Floride. De précédentes informations affirmaient qu'elle assurait la liaison entre le département d'Etat et le Commandement inter-armes des opérations spéciales (JSOC), dont le siège est situé à Tampa.

Une audition devant le Congrès mardi

Paula Broadwell est quant à elle mariée à un médecin radiologue, vit à Charlotte (Caroline du nord) et a deux jeunes fils. Le New York Times avait auparavant indiqué que les deux femmes semblaient "rivaliser pour la reconnaissance (de M. Petraeus), si ce n'est son affection". Selon le Washington Post, Paula "ressentait l'existence de cette femme comme une menace à sa relation avec Petraeus".

Le général David Petraeus (60 ans), vétéran de la première guerre en Irak (2002-2003), deux fois blessé au combat, est un des militaires les plus respectés des Etats-Unis. En poste depuis à un peine plus d'un an à la tête de l'agence de renseignements, il a annoncé vendredi avoir présenté jeudi sa démission au président Barack Obama, qui l'a acceptée le lendemain. "Après plus de trente-sept ans de mariage, j'ai fait preuve d'un énorme manque de jugement en m'engageant dans une relation extraconjugale", a-t- expliqué dans un message aux employés de l'agence. Des responsables du FBI et de la CIA doivent être entendus sur cette affaire d'adultère, mardi, devant le Congrès.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.