Un "Dexter" plus vrai que nature exécuté aujourd'hui en Floride

Manuel Prado Jr., condamné pour le meurtre de personnes, est vu par certain comme la source d'inspiration du personnage de la série. 

Dexter, le héros de la série éponyme, incarné par l\'acteur Michael C. Hall, dans une image tirée d\'un des épisodes.
Dexter, le héros de la série éponyme, incarné par l'acteur Michael C. Hall, dans une image tirée d'un des épisodes. (SHOWTIME NETWORK INC)

ETATS-UNIS – Un policier qui fait justice à sa manière, des rituels quasi-mystiques, un sang-froid glaçant... Le profil de Manuel Prado, condamné pour le meurtre de neuf personnes en Floride dans les années 1980, rappelle étrangement le héros torturé de la série Dexter, expert scientifique pour la police le jour et tueur en série la nuit. Après une très longue procédure judiciaire et le rejet d'un ultime appel, il doit être exécuté, mardi 11 décembre, aux Etats-Unis.

Stéphane Bourgoin, auteur de Mes conversations avec les tueurs (Grasset) cité par Europe 1, est persuadé que l'auteur des romans dont la série est adaptée s'en est inspiré. Pas sûr cependant que le tueur imaginaire assumerait la filiation avec le vrai criminel. Explications.

Un "justicier" aussi sanguinaire que peu scrupuleux

Comme Dexter, Manuel Prado Jr. sévit en Floride et est un tueur en série qui se veut justicier. "Je ne suis pas un criminel. Je suis un soldat. J'ai accompli ma mission", a-t-il affirmé en 1988 lors de son procès, raconté par le Miami Herald (en anglais). Pour cet ancien policier, ses victimes ne "méritaient pas de vivre". Le tueur attaquait des individus qu'il soupçonnait de trafic de drogue ou d'autres méfaits. 

Mais contrairement à Dexter, qui n'exécute que ceux sur lesquels il possède des éléments accablants, Prado se montrait très peu scrupuleux dans la recherche de preuves concernant les "crimes" supposés de ses victimes. Ainsi, selon les enquêteurs, certaines d'entre elles étaient innocentes des méfaits dont Prado les accuse.

Une carrière dans la police vite avortée

Dans la série, Dexter est un expert de la police scientifique, spécialiste de l'analyse des traces de sang. Personne parmi ses collègues ni sa hiérarchie ne se doute de sa double vie de tueur, qu'il dissimule derrière un professionnalisme sans faille.

Manuel Prado Jr. a bien effectué un bref passage dans la police, entre 1980 et 1985. Mais sa carrière dans les forces de l'ordre a tourné court lorsqu'il a livré un faux témoignage en faveur d'un collègue lors d'un procès. C'est après son limogeage, en 1986, qu'il a commis les crimes pour lesquels il a été condamné.

Des rituels mystiques, mais peu prudents

Manuel Prado Jr. aimait les rituels : après ses meurtres, il prenait ainsi en photo ses victimes, avant de brûler les tirages accompagnés des douilles, raconte Stéphane Bourgoin.

Un côté mystique qui rappelle les habitudes de Dexter : à l'écran, celui-ci suit toujours le même procédé avec ses proies, placées sur une table en position sacrificielle et entourées des photos de leurs victimes. Mais là où le tueur de la série se débarrasse soigneusement de toute trace une fois le terrible acte accompli, Prado conservait des clichés de ses victimes, et même des coupures de presse relatives aux meurtres. Ce sont ces photos, découvertes par la police, qui ont fini par le perdre.