Tuerie de San Bernardino : l'Etat islamique attribue l'attaque à des "partisans"

L'organisation jihadiste l'indique, samedi, dans son bulletin radiophonique quotidien Al-Bayan.

Des policiers dans les rues de San Bernardino (Californie, Etats-Unis), le 4 décembre 2015, après le massacre qui a fait 14 morts.
Des policiers dans les rues de San Bernardino (Californie, Etats-Unis), le 4 décembre 2015, après le massacre qui a fait 14 morts. (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La tuerie de San Bernardino (Californie), qui a fait 14 morts mercredi, a été perpétrée par des "partisans" de l'organisation Etat islamique. Le groupe jihadiste le revendique, samedi 5 décembre, dans son bulletin radiophonique quotidien Al-Bayan.

"Deux partisans de l'Etat islamique ont attaqué il y a plusieurs jours un centre à San Bernardino en Californie, ouvrant le feu à l'intérieur, ce qui a entraîné la mort de 14 personnes et fait plus de 20 blessés", déclare l'organisation.

L'Etat islamique était-il au courant des projets du couple ?

Les auteurs du massacre sont un couple marié, Syed Farook et Tashfeen Malik. Cette dernière a prêté allégance à l'organisation sur une page Facebook ouverte sous un nom d'emprunt, a déclaré le FBI. Une découverte qui a conduit la police fédérale à requalifier la fusillade en "acte de terrorisme".

Dès vendredi, une agence de presse liée à l'Etat islamique, Aamaq, a affirmé que l'attaque de San Bernardino avait été menée par des partisans. Mais cette revendication est intervenue après que la prestation d'allégeance de Tashfeen Malik a été publiquement évoquée.

Si le groupe jihadiste affirme que la tuerie a été realisée par des "partisans", des sources gouvernementales américaines soulignent que rien ne permet de dire que c'est bien l'Etat islamique qui a dirigé l'attaque, ni même que l'organisation était au courant des projets du couple meurtrier.