San Bernardino : Syed Farook, le mari, projetait de commettre une attaque dès 2012

Les époux qui ont perpétré un attentat la semaine passée en Californie s'étaient radicalisés avant même de se rencontrer.

 Syed Farook and Tashfeen Malik, les auteurs de la tuerie de San Bernardino, à l\'aéroport de Chicago le 27 juillet 2014.
Syed Farook and Tashfeen Malik, les auteurs de la tuerie de San Bernardino, à l'aéroport de Chicago le 27 juillet 2014. (AFP)

L'enquête progresse sur le parcours des époux qui ont perpétré un attentat mercredi 2 décembre à San Bernardino, en Californie. Ils s'étaient radicalisés avant même de se rencontrer, et Syed Farook, le mari, projetait de commettre une attaque avec un complice dès 2012.

A cette époque, le groupe Etat islamique, qui s'est félicité de la tuerie, n'existait pas. Farook projetait cette attaque avec Enrique Marquez, un ami d'enfance. Mais leur projet avait avorté en raison d'arrestations effectuées par la police antiterroriste, a rapporté mercredi 9 décembre sur CNN le sénateur républicain James Risch, membre de la commission du renseignement.

Leur mariage arrangé par des agents jihadistes ?

Enrique Marquez est suspecté d'avoir acheté les fusils d'assaut utilisés par Farook et sa femme, Tashfeen Malik, pour faire 14 morts et 21 blessés lors d'un déjeuner de Noël dans la ville de San Bernardino. Ils ont ensuite été abattus par la police.

Syed Farook, un Américain d'origine pakistanaise et son épouse pakistanaise Tashfeen Malik, tous les deux fervents musulmans, ont été inspirés par des groupes "terroristes étrangers". Ils ont discuté en ligne de "jihad et de martyr" dès 2013, a affirmé le chef de la police fédérale, James Comey, lors d'une audition au Congrès.

L'enquête "indique qu'ils se sont, de fait, radicalisés avant qu'ils ne se fassent la cour en ligne", a-t-il ajouté. Reste à savoir si leur mariage a été arrangé par des agents jihadistes, profitant de la nationalité de l'homme, comme s'est demandé le sénateur Lindsey Graham, un candidat à la primaire des prétendants républicains à la Maison Blanche.