Disparition d'un sous-marin argentin : la recherche d'éventuels survivants abandonnée

Quelque 44 personnes étaient à bord de ce sous-marin disparu il y a deux semaines dans l'Atlantique Sud. 

Un navire envoyé pour rechercher le sous-marin argentin disparu, le 26 novembre 2017.
Un navire envoyé pour rechercher le sous-marin argentin disparu, le 26 novembre 2017. (HO / ARGENTINE NAVY / AFP)

La Marine argentine a annoncé, jeudi 30 novembre, qu'elle mettait officiellement fin jeudi à ses opérations de recherche d'éventuels survivants parmi les 44 membres de l'équipage du sous-marin porté disparu il y a deux semaines dans l'Atlantique Sud. Elle continuera en revanche à rechercher le submersible lui-même, a ajouté son porte-parole Enrique Balbi.

Lundi 28 novembre, un chaîne de télévision de Bueno avait diffusé la toute dernière communication émise par le "San Juan". L’entrée d’eau de mer par le système de ventilation vers le réservoir de batteries numéro 3 a provoqué un court-circuit et un début d’incendie", pouvait-on entendre. Puis, plus loin : "Batteries de proue hors service". Le message du sous-marin ajoute que le bâtiment "navigue pour le moment en immersion" et qu’il "tiendra le commandement informé." 

Un incident semble être survenu lorsque de l'eau de mer est entrée dans le navire par le schnorkel, ce tube qui permet aux sous-marins équipés de moteurs diesel, comme le "San Juan", de faire fonctionner ses moteurs tout en étant en immersion, en évacuant les gaz d'échappement et en aspirant de l'air frais. Peu après, une explosion sous-marine a été enregistrée à proximité de la dernière position connue.