Chili : le candidat de la gauche Gabriel Boric élu nouveau président du pays

A 35 ans, il devient le plus jeune président de la République de l'histoire du Chili.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le nouveau président du Chili, Gabriel Boric, prononce un discours dimanche 19 décembre 2021 à Santiago du Chili. (CRIS SAAVEDRA VOGEL / ANADOLU AGENCY / AFP)

C'est un triomphe pour la coalition de gauche. Gabriel Boric a été officiellement élu dimanche 19 décembre président de la République du Chili. Le candidat de la gauche l'a emporté au second tour avec 55,87% des voix, contre 44,13% en faveur de son adversaire d'extrême droite, José Antonio Kast, pourtant arrivé en tête au premier tour. La participation a dépassé les 55%, un niveau record depuis que la fin du vote obligatoire en 2012. A 35 ans, il devient le plus jeune président du Chili. 

Les deux finalistes de l'élection proposaient des projets de société diamétralement opposés dans un duel inédit depuis le retour à la démocratie en 1990. José Antonio Kast, qui a répété pendant la campagne qu'il était le candidat de "l'ordre, de la justice et de la sécurité", a tenu à féliciter son adversaire : "Il mérite tout notre respect, beaucoup de Chiliens lui ont fait confiance", a-t-il déclaré après avoir reconnu sa défaite.

Gabriel Boric l'a notamment emporté grâce à son projet d'Etat-providence, un changement d'ampleur dans le pays considéré comme le laboratoire du libéralisme en Amérique latine. Il a ainsi rallié autour de lui la classe moyenne à moyenne supérieure, essentiellement à Santiago. Agé de 35 ans, il entend promouvoir une grande réforme fiscale pour faire participer les plus riches à son programme de meilleur accès à la santé, à l'éducation et à la création d'un nouveau système de retraite, aujourd'hui entièrement privé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Présidentielle au Chili

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.