Pourquoi l'industrie du porno est en guerre contre Samuel L. Jackson

En promotion pour le film "Captain America", l'acteur a cité le nom d'un site pornographique gratuit. En retour, les professionnels du X appellent à boycotter les films de l'acteur.

L\'acteur américain Samuel L. Jackson, lors de la première de \"Captain America : le soldat de l\'hiver\", le 20 mars à Londres (Royaume-Uni).
L'acteur américain Samuel L. Jackson, lors de la première de "Captain America : le soldat de l'hiver", le 20 mars à Londres (Royaume-Uni). (CARL COURT / AFP)

La plaisanterie n'a pas fait rire l'industrie américaine du X. En promotion pour le film Captain America : le soldat de l'hiver, l'acteur américain Samuel L. Jackson a estimé que le site RedTube était l'un des plus grandes réussites de la culture pop des cinquante dernières années (à 1'40), le 20 mars dernier.

Le hic, c'est que ce site propose des vidéos pornographiques en accès libre. "Les super-héros ne volent pas", ont déclaré plusieurs professionnels du X, accusant l'acteur de faire la promotion du piratage sur internet. Plusieurs acteurs ont même réclamé le boycott des films de l'acteur. Une certaine Catalina Cruz s'est émue auprès du site people TMZ (en anglais), jeudi 1er mai. "Hollywood s'oppose avec véhémence au piratage des films grand public mais par contre, cela n'en dérange pas certain de voler des vidéos pornographiques de 5 minutes." Une autre a ajouté : "j'ai une pile de pornos pour lui, qui pourrait l'aider à se rendre compte de son erreur".