Cet article date de plus de neuf ans.

Le Sénat et Liliane Bettencourt avaient investi dans du Madoff

"La Tribune" révèle la liste des structures ayant mis de l'argent dans le fonds Luxalpha, qui confiait l'argent de ses clients au groupe Madoff.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le financier Bernard Madoff à son arrivée au tribunal fédéral de New-York (Etats-Unis) le 12 mars 2009. (STAN HONDA / AFP)

La liste révélée lundi 12 décembre par La Tribune est éclectique : HSBC, Bouygues, mais aussi Téthys (la holding de Liliane Bettencourt) ou encore la trésorerie du Sénat. Toutes ces structures ont en commun d'avoir placé des millions de dollars dans le fonds luxembourgeois Luxalpha, qui confiait l'argent de ses clients au groupe Madoff.

Luxalpha était alors géré par la banque suisse UBS, mais celle-ci expliquait en 2009 à L'Express que "le fonds a été créé à la demande d'investisseurs avertis souhaitant, en toute connaissance de cause, investir avec Madoff".

Les investisseurs avaient de bonne raison de choisir Luxalpha : le fonds luxembourgeois présentait des rendements de 7 à 8 % supposés "à faible risque", rappelle La Tribune. Mais trois ans après, beaucoup de clients n'ont pas récupéré leur investissements, souligne le quotidien. Bernard Madoff a été condamné aux Etats-Unis à 150 ans de prison pour avoir mis sur pied la plus grande escroquerie de l'histoire de la finance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.