La sécurité de la Maison Blanche à nouveau prise à défaut

Un facteur a réussi à faire poser son mini-hélicoptère sur la pelouse du bâtiment.

FRANCE 2

La Maison Blanche n'est visiblement pas un endroit impénétrable. Un facteur de 62 ans a réussi a survolé le bâtiment et à faire poser son mini-hélicoptère sur la pelouse. Le survol est pourtant interdit, et des chasseurs F16 sont toujours prêts à décoller en cas d'intrusion dans l'espace aérien. Le mini-hélicoptère n'a pas été détecté. Pourtant, le facteur avait prévenu de son projet depuis plusieurs mois pour dénoncer la corruption à Washington.

16 tentatives d'intrusion en cinq ans

Cet incident jette le discrédit sur les services de sécurité américains. "Ça va être l'occasion pour les forces de l'ordre, y compris les services secrets, de revoir leurs procédures et d'en tirer les leçons utiles", estime Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche.

Il y a trois mois, un drone avait pu se poser sur la pelouse. Pire : en août 2014, un homme armé d'un couteau était parvenu à entrer à la Maison Blanche. Depuis cinq ans, 16 tentatives d'intrusion ont été dénombrées.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis).
La Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). (PAUL J. RICHARDS / AFP)