Ingrid Betancourt : "Il faut arrêter cette folie meurtrière"

Ingrid Betancourt, otage des FARC, était l’invitée du Grand Soir 3.

France 3

"Nous sommes trop conscients qu’il faut arrêter cette folie meurtrière (…) et un accord paix pour ma génération on n’y croyait pas. Il faut y aller il faut dire oui à ce plébiscite qui va se voter dans un mois", explique l’ancienne otage des FARC. "L’impunité, elle est chose courante en Colombie. La justice colombienne peine à faire payer les crimes à ceux qui les commettent. 99% d’impunité", raconte la Franco-Colombienne.

Un tiers d’indécis

Pour elle, "il y a un tiers de Colombiens qui sont favorables à la paix, un tiers qui sont contre et un tiers d’indécis. Ceux qui voteront non et qui le savent sont ceux qui ont des bénéfices à ce que la guerre continue. C’est le business de la guerre". Mais elle croit en l’avenir pour le pays: "Il y a un soulagement, un vrai espoir et il y a la foi de faire de la Colombie le pays dont nous avons toujours rêvé".

Le JT
Les autres sujets du JT