Cet article date de plus de cinq ans.

Fusillade en Californie : la réaction de la Maison-Blanche

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Fusillade en Californie : la réaction de la Maison-Blanche
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En direct de Washington, Valérie Astruc fait le point sur la situation ce vendredi 4 décembre.

Barack Obama n'avait pas pour le moment tranché dans l'affaire de la fusillade de San Bernardino (Californie). Ce lien de subordination, cette allégeance devraient pousser le président des États-Unis à parler clairement d'acte terroriste. "Pour le moment, Barack Obama attend la confirmation officielle du FBI, mais déjà, la Maison-Blanche tente maladroitement de rassurer les Américains en vantant les bons résultats de l'antiterrorisme", rapporte Valérie Astruc en direct de Washington.

Les craintes de Barack Obama vérifiées ?

"Pourquoi cette gêne, cet embarras ? Et bien c'est parce que ce serait la toute première attaque terroriste sur le sol américain directement inspirée par Daech et ce serait un séisme", note la journaliste avant de poursuivre : "Il y a eu des alertes dans le passé. D'abord les vidéos postées par les jihadistes appelant à frapper les Américains sur leur sol. Et puis, plusieurs tentatives d'attentats déjoués". Par ailleurs, Barack Obama avait prévenu. La principale menace pour les Américains c'était le loup solitaire autoradicalisé. "Il semblerait que les craintes de Barack Obama s'avèrent vérifiées", conclut Valérie Astruc.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.