Fusillade d'Orlando : comment Omar Mateen a échappé au FBI

On en sait un peu plus sur le profil et le mode opératoire de l'auteur de la tuerie d'Orlando. Le FBI tente de comprendre comment le tueur a pu échapper à la vigilance de la police fédérale et commettre son geste. 

FRANCE 2

En sortant les corps des victimes, les enquêteurs passent au peigne fin la scène du massacre à la recherche d'indices qui pourraient expliquer le parcours du tireur Omar Mateen. On sait maintenant qu'en arrivant dans la boîte de nuit à deux heures du matin, il a d'abord exécuté un vigile puis téléphoné au 911, le numéro d'urgence, pour se réclamer de Daech. Les survivants décrivent un homme maître de lui qui a agi avec méthode, exécutant les gens au sol.

Le FBI connaissait le tireur

Sa voiture, laissée sur le parking de la discothèque, indique selon le FBI qu'après sa tuerie, il avait l'intention de repartir chez lui à Fort Pierce, à 200 kilomètres d'Orlando. Agé de 29 ans, cet américain né à New York de parents afghans n'était pas un inconnu des services de police. "On a entendu parler de Mateeen en 2013 quand il a fait des commentaires véhéments à ses collègues laissant penser qu'il avait des liens terroristes. Le FBI a attentivement étudié son cas", explique Ron Hopper, agent du FBI. Le FBI l'a auditionné une deuxième fois en 2014 pour ses liens avec un Américain qui a rejoint Daech. Mais dans les deux cas, les enquêteurs ont classé le dossier sans suite. Omar Mateen travaillait depuis 2007 dans une des plus grandes entreprises de sécurité au monde. C'est ce qui lui a permis d'acheter en toute légalité les armes de son crime quelques jours avant la fusillade.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo non datée d\'Omar Mateen, auteur de la fusillade meurtrière d\'Orlando (Etats-Unis), le 12 juin 2016.
Une photo non datée d'Omar Mateen, auteur de la fusillade meurtrière d'Orlando (Etats-Unis), le 12 juin 2016. (MYSPACE)