Etats-Unis : une fusillade fait cinq morts dont deux policiers à Las Vegas

Un homme et une femme sont entrés dans une pizzeria de l'est de la ville et ont ouvert le feu contre les forces de l'ordre. Ils ont ensuite abattu un civil avant de se donner la mort.

Trois personnes, dont deux policiers, sont mortes dimanche au cours d\'une fusillade perpétrée par des tireurs, un homme et une femme, qui se sont ensuite suicidés à Las Vegas (Etats-Unis), le 8 juin 2014.
Trois personnes, dont deux policiers, sont mortes dimanche au cours d'une fusillade perpétrée par des tireurs, un homme et une femme, qui se sont ensuite suicidés à Las Vegas (Etats-Unis), le 8 juin 2014. (ETHAN MILLER / AFP)

Nouvelle fusillade aux Etats-Unis. Trois personnes, dont deux policiers, sont mortes dimanche au cours d'une fusillade à Las Vegas (Nevada). Les auteurs des coups de feu, un homme et une femme, se sont ensuite suicidés, selon la police, qui a publié sur Twitter les photos de ses deux officiers tués durant l'intervention.

Selon CNN, deux personnes sont entrées dans une pizzeria de l'est de la ville en fin de matinée et ont ouvert le feu contre deux policiers, dans ce qui ressemble à une embuscade. L'un est mort sur le coup, l'autre a succombé à ses blessures un peu plus tard à l'hôpital. "Nous ne savons pas ce qui a précipité ces événements. Mes hommes étaient simplement en train de déjeuner lorsque la fusillade a commencé", a expliqué un porte-parole de la police.

"C'est le début d'une révolution"

Les deux tireurs ont alors pris les armes et les munitions des policiers avant de quitter le restaurant pour se rendre au supermarché Walmart de l'autre côté de la route. Ils ont alors tué une troisième personne dans le magasin, puis se sont suicidés. La femme a tiré sur son complice avant de retourner l'arme contre elle. Ils avaient conclu "une espèce de pacte de suicide" entre eux, a indiqué la police, citée par le journal local The Review Journal (en anglais).

APTN

Selon la même source, juste avant de tirer sur les policiers, un des deux tueurs a crié : "C'est le début d'une révolution."