Etats-Unis : une ado critique son futur employeur sur Twitter et se fait licencier

La jeune fille avait dénigré sur le réseau social Jet's Pizza, qui l'a congédiée avant même sa prise de poste. Leurs échanges sur Twitter sont rapidement devenus viraux.

Capture d\'écran de l\'image d\'accueil sur le site de la chaîne de restauration américaine Jet\'s Pizza.
Capture d'écran de l'image d'accueil sur le site de la chaîne de restauration américaine Jet's Pizza. (JET PIZZA)

Critiquer son nouvel employeur à la veille de sa prise de poste lui a coûté son job. Une adolescente du Texas (Etats-Unis) a été remerciée par Jet's Pizza après avoir tweeté son peu d'enthousiasme pour son nouvel emploi dans cette chaîne de restauration rapide américaine. "Eh, demain je commence ce putain de job", avait-t-elle posté sur le réseau social, rapporte The Independent lundi 9 février.

La réponse a été immédiate. Un certain Robert Waple, présenté comme le propriétaire de Jet's Pizza sur le réseau social professionnel LinkedIn, lui a aussitôt fait savoir qu'elle était "virée". "Non, vous ne commencez pas ce putain de travail aujourd'hui ! Je viens juste de vous virer ! Bonne chance avec votre vie sans argent ni boulot !" 

Une capture d'écran d'un des employés

Ce message, comme tous les autres, ont été depuis été effacés de son compte Twitter, créé en mars 2009 et très peu alimenté jusqu'à l'affaire en question. De quoi faire douter certains internautes de son authenticité. "Non, c'est bien moi. Un de mes employés m'a envoyé une capture d'écran de son tweet. Je n'ai pas utilisé mon compte Twitter depuis longtemps mais je l'ai fait aujourd'hui!", avait-il répondu sur le réseau social, selon The Independent.

La jeune fille a aussitôt répandu sur Twitter la nouvelle de son licenciement.