États-Unis : il augmente ses salariés en se payant moins

Un jeune patron américain a créé la surprise en annonçant une augmentation des salaires de ses employés, financés par la baisse de sa propre rémunération. Explications avec France 2. 

France 2

"Vous allez désormais recevoir un salaire minimum de 66 000 euros par an", a annoncé ce patron d'une start-up de Seattle (États-Unis), à ses salariés qui toucheront au minimum 5 500 euros par mois.

En plus de la reconnaissance de ses employés, Dan Price, 30 ans, est en plus devenu la coqueluche des médias. Pour se permettre une telle augmentation de salaire, Dan Price diminue le sien de près de 90%.

Le bonheur pour tous

C'est en lisant une étude qu'il a pris cette décision. Elle expliquait que le bonheur des employés était total avec un salaire de 66 000 euros par an. "Je veux contribuer à la réduction des inégalités dans ce pays et si le grand patronat américain veut aussi faire un effort alors je serai content", a déclaré le PDG de Gravity Payments.

Une annonce choc alors qu'actuellement aux États-Unis le débat autour des bas salaires, maintenus malgré la reprise, fait rage.

 

Le JT
Les autres sujets du JT