Cet article date de plus de sept ans.

Chili : un homme tente de se suicider en sautant dans la fosse aux lions

Les deux félins du zoo de Santiago (Chili) on été abattus afin de sauver la vie du jeune homme.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Capture écran YouTube de la vidéo de Noticias Chelmevision, lundi 23 mai. (NOTICIAS CHELMEVISION)

Il est dans un état grave, mais sa vie n'est plus en danger. Samedi 21 mai, un jeune homme de 20 ans a tenté de mettre fin à ses jours en se jetant nu dans la cage aux lions du Metropolitan Zoo de Santiago (Chili), rapporte la radio chilienne BioBio (en espagnol).

Capture écran Google Maps de la capitale du Chili, Santiago, lundi 23 mai. (GOOGLE MAPS)

Durant les heures de visite du parc, Franco Luis Ferrada est entré comme visiteur et a payé son billet, puis a réussi à contourner la sécurité et à monter sur le toit de l'enclos des fauves. Il s'est déshabillé puis a sauté dans l'enclos où se trouvaient deux lions d'Afrique, un mâle et une femelle.

"Les lions ont alors commencé à jouer avec lui puis l'ont attaqué, rapporte une témoin à Radio BioBio. L'homme a crié des choses en rapport avec Jésus." Dans plusieurs vidéos publiées sur YouTube (attention, certaines images peuvent choquer), on y voit le jeune homme étalé par terre, les bras écartés et les lions penchés au-dessus de sa tête.

Les deux lions abattus

Alerté, le personnel de sécurité du zoo a dans un premier temps tenté de disperser les animaux, en vain. "Le personnel a jeté de l'eau dans la fosse dans un premier temps, décrit un témoin, puis il a évacué les visiteurs et tiré des coups de feu".

Les deux bêtes âgées d'environ 22 ans sont mortes sur le coup, suscitant de nombreuses critiques de la part des internautes. "Le tireur a décidé de sauver la vie de la personne, mais a dû sacrifier deux membres de notre famille... Nous sommes très mal et très choqués", a déploré la directrice du zoo Alejandra Montalva.

Face aux critiques, la directrice a ajouté que les gardiens du zoo n'avaient pas d'autre choix que de tirer sur les félins. "Le zoo a un protocole précis (...) dans de tels cas, les piqûres anesthésiantes n'auraient pas été suffisantes pour arrêter l'attaque à temps."

Une lettre de suicide retrouvée dans ses vêtements

Selon le site Chilevision (en espagnol), l'homme présenterait des antécédents psychiatriques et a été transféré d'urgence à la clinique Indisa de Santiago. Une lettre de suicide a été retrouvée dans ses vêtements.

"Il a plusieurs traumatismes à la tête et à la région pelvienne", a expliqué le directeur de la clinique Sebastian Ugarte à la radio chilienne. "Son cœur a failli s'arrêter (...) mais nous avons bon espoir qu'il récupère".

Selon les enquêteurs chiliens, la gravité de l'état de Franco Luis Ferrada serait aussi liée à une flèche de tranquillisant. En essayant de maîtriser les animaux, les soigneurs ont tiré une flèche qui aurait touché le jeune homme. Or, les doses de tranquillisants utilisées pour les animaux sont beaucoup trop fortes pour l'homme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.