Magnotta : les enquêteurs cherchent un lien avec un meurtre commis à Hollywood

CANADA - La police canadienne, toujours à la recherche de la tête de l'étudiant chinois Jun Lin, travaillerait avec la police de Los Angeles sur un éventuel lien avec un meurtre commis à Hollywood en janvier. 

Une photo de Luka Magnotta extraite de son site internet. 
Une photo de Luka Magnotta extraite de son site internet.  ( NEWSCOM / SIPA )

Luka Magnotta a-t-il fait une autre victime ? Selon l'agence de presse canadienne QMI, le SPVM travaille avec la police de Los Angeles afin d'étudier la possibilité que le tueur présumé canadien puisse être relié au meurtre d'un Américain de 66 ans, commis en janvier.

Le commandant Lafrenière a confirmé jeudi 7 juin que "Magnotta s'est promené sur la côte ouest des États-Unis" à l'époque du meurtre de cet agent de bord à la retraite, Hervey Medellin. Le quotidien britannique The Sun a par ailleurs affirmé jeudi matin qu'un proxénète de Los Angeles avait affirmé avoir engagé Magnotta en janvier.

Des membres humains sous le panneau "Hollywood"

Le 17 de ce même mois, la tête d'Hervé Medellin, ainsi que ses mains et ses pieds, avaient été trouvés par une femme qui promenait son chien dans un sentier d'une colline. Juste sous le panneau "Hollywood". 

La police canadienne craint par ailleurs juin que le "dépeceur de Montréal" , arrêté lundi à Berlin et soupçonné d'avoir tué et dépecé un étudiant chinois, ait envoyé la tête de sa victime dans un colis à destination de la Chine. 

La tête toujours manquante

"Il manque toujours une pièce, désolé de dire ça comme ça, on parle de morceaux de corps. Il manque toujours la tête", a déclaré mercredi le commandant Ian Lafrenière de la police de Montréal (SPVM), qui dit ignorer si ce morceau du cadavre du jeune Jun Lin a pu être posté ailleurs. 

Le tueur présumé avait envoyé un pied et une main de sa victime par colis à Ottawa. Des membres retrouvés le 29 mai, pendant que le tronc et l'essentiel des restes des bras et des jambes étaient découverts à Montréal. Le 5 juin, un autre pied et une autre main sont arrivés par la poste dans deux écoles de Vancouver. Sans avoir été officiellement identifiés, ces restes sont considérés, dans le discours des enquêteurs, comme appartenant au même cadavre. 

Un scénario à la "Seven"

En attendant de savoir où se trouve la tête, la police canadienne reste à l'affût. Des vérifications sont en cours pour déterminer si un colis de ce type est toujours en transit, a indiqué le commandant montréalais. Il a par ailleurs indiqué au Journal de Montréal que le SPVM avait reçu des e-mails de personnes persuadées que cette affaire finira comme le film Seven.

Dans le thriller de David Fincher, le héros-policier, campé par Brad Pitt, reçoit un colis contenant la tête de sa femme. Une hypothèse renforcée par les constantes références au septième art dans cette affaire ainsi que par la personnalité du suspect, ancien acteur porno, fasciné par James Dean.