Bolivie : l'ancien président Evo Morales est arrivé au Mexique qui lui a accordé l'asile politique

Dès sa descente d'avion, l'ancien président bolivien a dénoncé "le coup d'Etat" dans son pays, tout en promettant de "continuer la lutte". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien président bolivien Evo Morales salue la foule à son arrivée au Mexique, le 12 novembre 2019. (LUIS CORTES / REUTERS)

"Merci au Mexique à ses autorités, et je tiens à vous dire que tant que je suis en vie, je reste en politique, tant que nous sommes dans le train de la vie, la lutte continue." C'est avec ces mots qu'Evo Morales a posé le pied sur le sol mexicain, mardi 12 novembre. Dès sa descente d'avion, l'ancien président bolivien a dénoncé "le coup d'Etat" dans son pays, tout en promettant de "continuer la lutte". 

Ce n'est pas ce coup d'Etat qui va me faire changer d'opinion.

Evo Morales

à la presse

Le président démissionnaire a été accueilli par le chef de la diplomatie mexicaine, Marcelo Ebrard. "Nous vous souhaitons la bienvenue de la part du président Manuel Andres Obrador et de tout le peuple mexicain", lui a déclaré ce dernier. Le Mexique a accepté, lundi, de lui accorder l'asile politique.

Evo Morales tout sourire

Sur une photo diffusée sur Twitter par Marcelo Ebrard, on voit l'ancien chef de l'Etat dans un avion et recouvert d'un drapeau mexicain qu'il tend à deux mains. Polo bleu ciel sur le dos, Evo Morales est apparu très souriant, accompagné de plusieurs personnes, dont l'ancien vice-président, Alvaro Garcia Linera et l'ancien ministre de la Santé, Gabriela Montaño.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.