Barack Obama rend hommage à la communauté noire à Selma

Barack Obama a voulu rendre hommage aux militants des droits civiques, victimes de répressions policières. C'était il y a cinquante ans, à Selma, dans l'Alabama.

FRANCE 2

Un Président américain noir, main dans la main avec ses compatriotes. Il y a cinquante ans, les Afro-Américains qui marchaient ici-même sur le Edmund Pettus Bridge n'auraient pas osé imaginer cela. Ils venaient simplement réclamer le droit de vote.

Samedi 7 mars, Barack Obama a rendu hommage à ces manifestants pacifistes. "Ils ont marché comme des Américains qui avaient subi des siècles de violence, d'humiliations quotidiennes. Ils ne réclamaient pas de traitement de faveur, mais seulement des droits qu'on leur avait promis un siècle auparavant", a déclaré Barack Obama.

La voie ouverte pour Martin Luther King

Le 7 mars 1965, 600 manifestants noirs s'engagent sur le pont de Selma. Ils veulent marcher jusqu'à la ville de Montgomery, où une jeune femme a refusé de laisser sa place à un Blanc dans le bus. Ils sont violemment réprimés par les policiers.

Le 21 mars Martin Luther King est à la tête de 25 000 manifestants. Cette fois c'est la bonne, la marche est un succès et le pont de Selma entre dans l'histoire américaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Barack Obama, lors de son hommage à Martin Luther King, cinquante ans après son discours historique \"I Have a Dream\", à Washington (Etats-unis), le 28 août 2013.
Le président américain Barack Obama, lors de son hommage à Martin Luther King, cinquante ans après son discours historique "I Have a Dream", à Washington (Etats-unis), le 28 août 2013. (SAUL LOEB / AFP)