Barack Obama chante le blues avec B.B. King et Mick Jagger

Le chanteur des Rolling Stones, B.B. King et Buddy Guy ont joué à la Maison Blanche. Ils ont même réussi à convaincre le président américain de chanter le refrain de la chanson Sweet Home Chicago, du bluesman Robert Johnson.

Francetv info

La Maison Blanche a accueilli mardi 21 février un concert destiné à être diffusé à la télévision publique américaine et organisé à l'occasion du "Black History Month", le mois au cours duquel les Etats-Unis se souviennent des contributions de la communauté noire à leur histoire et leur culture.

Il a fallu toute la force de persuasion de Mick Jagger pour convaincre le président des Etats-Unis, Barack Obama, de prendre le micro et chanter un standard du blues. "Pas ce soir !", a-t-il protesté, alors que le chanteur des Rolling Stones ainsi que les guitaristes B.B. King et Buddy Guy l'invitaient à les rejoindre sur scène pour chanter le refrain de la chanson Sweet Home Chicago, du bluesman Robert Johnson. Un morceau qui célèbre son ancien fief politique de l'Illinois (nord). Barack Obama s'est toutefois gardé de monter sur scène.

Le président américain Barack Obama à la Maison Blanche en introduction du concert pour le le\"Black History Month\", le mois lors duquel les Etats-Unis célèbrent l\'héritage de la communauté noire à la culture américaine, le 21 février 2012.
Le président américain Barack Obama à la Maison Blanche en introduction du concert pour le le"Black History Month", le mois lors duquel les Etats-Unis célèbrent l'héritage de la communauté noire à la culture américaine, le 21 février 2012. (CHRIS KLEPONIS / REUTERS)