Amérique centrale : près de 180 morts ou disparus après le passage de l'ouragan Eta

Désormais affaibli en dépression tropicale, Eta devrait se renforcer pour menacer Cuba, la Jamaïque et la Floride dans les prochains jours.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes marchent sur une route endommagée par les pluies diluviennes de l'ouragan Eta, le 4 novembre 2020, à Toyos (Honduras). (ORLANDO SIERRA / AFP)

L'ouragan Eta a fait près de 180 morts ou disparus dans six pays d'Amérique centrale, ainsi que des milliers de sinistrés. Le plus lourd bilan a été enregistré au Guatemala, avec au moins 150 victimes avérées ou redoutées, a annoncé la présidence de cet Etat, vendredi 6 novembre. Désormais affaibli en dépression tropicale, Eta devrait se renforcer pour menacer Cuba, la Jamaïque et la Floride dans les prochains jours.

Eta, qui avait touché terre mardi sur la côte caraïbe du Nicaragua en puissant ouragan de catégorie 4 avec des vents de 140 km/h, s'est progressivement affaibli en passant sur le Nicaragua et le Honduras. Ses pluies torrentielles ont affecté les six pays d'Amérique centrale, parmi lesquels figurent également le Panama, le Costa Rica et le Salvador.

Le changement climatique provoque une hausse des températures des eaux superficielles des océans, ce qui favorise la formation de cyclones et d'ouragans plus puissants et porteurs de davantage de pluies, particulièrement menaçants pour les populations, selon le Groupe intergouvernemental d'experts sur le changement climatique (Giec).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.