Amazonie : les incendies pourraient accélérer les dérèglements climatiques en cours

Les incendies catastrophiques en Amazonie, mais aussi en Sibérie (Russie), depuis le début de l'été, font peser une menace sur la planète. Les importantes émissions de gaz à effet de serre pourraient accélérer les dérèglements climatiques en cours.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Toutes les minutes au Brésil, c'est l'équivalent d'un terrain de football qui s'envole en fumée. Le phénomène n'est pas nouveau. Les incendies sont une technique répandue et peu coûteuse pour nettoyer des zones, les défricher, augmenter la surface cultivable et fertiliser des terres grâce à la cendre. Mais cette fois, le nombre de départs de feu explose : 75 336 depuis janvier, soit 84% de plus que l'an dernier.

Les paysans coupent et brûlent les arbres

À partir de clichés satellites, la Nasa observe de très près ces pratiques. Les paysans coupent les arbres puis les brûlent : "Ce que nous voyons, c'est qu'ils mettent le feu en ce moment aux arbres qu'ils ont coupés il y a plusieurs mois. Ils ne brulent pas des restes de récoltes ou des petites parcelles, mais ils incendient d'énormes quantités de bois de la forêt amazonienne qu'ils ont laissé sécher au soleil pendant des mois", déclare Doug Morton, un scientifique de l'agence spatiale. Une menace pèse sur la planète. Les importantes émissions de gaz à effet de serre dégagées par ces incendies pourraient accélérer les dérèglements climatiques en cours.

Le JT
Les autres sujets du JT
La forêt guyanaise dans les environs du village de Saül, le 2 mars 2007. 
La forêt guyanaise dans les environs du village de Saül, le 2 mars 2007.  (JODY AMIET / AFP)