Brésil : un suspect reconnaît avoir enterré les corps des deux experts disparus, des "restes humains" retrouvés

"Dès que nous aurons pu vérifier grâce à l'expertise qu'il s'agit bien de restes des corps de Dom Phillips et Bruno Pereira, ils seront restitués aux familles", a précisé la police fédérale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police fédérale recherche les corps de deux experts disparus en Amazonie, le 15 juin 2022, à Atalaia do Norte (Brésil). (JOAO LAET / AFP)

Un suspect a reconnu, mercredi 15 juin, avoir enterré les corps du journaliste britannique Dom Phillips et de l'expert brésilien Bruno Pereira en Amazonie. Des "restes humains" ont été retrouvés sur les lieux des recherches, dix jours après la disparition des deux hommes dans le nord du Brésil. "Hier soir, nous avons obtenu les aveux du premier des deux suspects arrêtés, (...) qui a raconté en détail comment le crime a été commis et nous a dit où les corps avaient été enterrés", a expliqué le chef de la police fédérale de l'Etat d'Amazonas, lors d'une conférence de presse.

Il a précisé que le suspect, un pêcheur de 41 ans, avait reconnu avoir participé au crime mais sans préciser son rôle. Selon les enquêteurs, Dom Phillips et Bruno Pereira ont été tués "par arme à feu""Des excavations ont été effectuées sur place, les fouilles vont continuer, a ajouté le chef de la police fédérale. Dès que nous aurons pu vérifier grâce à l'expertise qu'il s'agit bien de restes des corps de Dom Phillips et Bruno Pereira, ils seront restitués aux familles."

Ce premier suspect avait été arrêté dès le 7 juin. Des témoins ont dit l'avoir vu passer à vive allure à bord d'un bateau allant dans la même direction que l'embarcation de Dom Phillips et Bruno Pereira, avant leur disparition. Un second homme, "soupçonné de participation à l'affaire", a été arrêté mardi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amazonie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.