Brésil : le président Jair Bolsonaro promet la fin de la déforestation illégale d'ici 2030

Au cours de son mandat, la déforestation et les feux de forêt en Amazonie ont atteint des niveaux extrêmement préoccupants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jair Bolsonaro à Brasilia (Brésil) le 29 mars 2021. (EVARISTO SA / AFP)

"Nous voulons réaffirmer (...) notre engagement à éradiquer toute déforestation illégale au Brésil." Le président brésilien Jair Bolsonaro a promis dans une lettre adressée jeudi 15 avril à son homologue américain Joe Biden de mettre fin à la déforestation illégale en Amazonie d'ici 2030. Le dirigeant d'extrême droite a précisé que cet objectif ne pourrait être atteint qu'avec "des moyens importants" et qu'il espérait compter sur "tout le soutien possible" de la communauté internationale, des entreprises et de la société civile.

Le Brésil s'était déjà engagé à mettre fin à la déforestation illégale d'ici 2030 au moment de signer l'accord de Paris sur le climat, en 2015. Mais sa capacité à tenir ces engagements a été mise en doute avec l'arrivée au pouvoir en janvier 2019 de Jair Bolsonaro, favorable à l'exploitation minière et agricole de réserves naturelles et de territoires indigènes.

Au cours de son mandat, la déforestation et les feux de forêt en Amazonie ont atteint des niveaux extrêmement préoccupants. Entre août 2019 et juillet 2020, période de référence utilisée pour compiler les données officielles par satellite, la déforestation a augmenté de 9,5% par rapport aux douze mois précédents, avec une surface déboisée équivalente à celle de la Jamaïque.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.