AirAsia : la météo, facteur déclenchant du crash en mer de Java

Les conditions météorologiques extrêmes, il y a une semaine au dessus de la mer de Java, pourraient expliquer le crash de l’avion d’AirAsia. L’Agence météo indonésienne a évoqué dimanche cette hypothèse, alors que la recherche des victimes reste compliquée par le mauvais temps.

(Les conditions météo extrêmes auraient pu jouer un rôle dans le crash en mer de Java où des plongeurs s'apprêtent à rechercher des débris © MaxPPP)

Les autorités indonésiennes se sont exprimées pour la première fois sur les causes possibles de l’accident survenu il y a une semaine en mer de Java. Selon un rapport de l’Agence météorologique du pays, le mauvais temps aurait été un facteur déterminant,  pour expliquer le crash de l’Airbus A320-200.

A LIRE AUSSI ►►►L'épave de l'avion d'AirAsia détectée par sonar

Il semblerait que l’avion de la compagnie malaisienne se soit retrouvé piégé dans "des conditions météo extrêmes ". D’après l’Agence, elles auraient pu provoquer l’endommagement des moteurs de l’appareil qui transportait 162 personnes. L’une des éventualités porte sur le givrage.  

Pour les experts, le fait que les trente corps retrouvés pour l’instant sont intacts montre aussi que l’avion n’a pas explosé en vol et que l’Airbus a probablement touché la mer en une seule pièce. Les réponses viendront des boîtes noires. Elles n’ont toujours pas été détectées.

Un avion probablement pris dans des conditions météo extrêmes : explications de Marie Dhumières
--'--
--'--

Les fortes vagues empêchent les plongées

Les recherches sont à nouveau interrompues en mer de Java. Selon le chef des opérations, la visibilité sous l’eau est  mauvaise et les conditions de sécurité ne sont pas réunies. Près d’une centaine de plongeurs reste en attente d’intervention sur plusieurs bateaux. Des véhicules sous-marins télécommandés déployés dans la zone de recherches n’ont toujours pas pu récupérer des images des parties de l’avion détectées à 30 mètres de profondeur. Dimanche, cinq morceaux de l’appareil avaient été localisés, mais pas inspectés.

A LIRE AUSSI ►►►AirAsia : cinq parties de l'avion repérées en mer de Java