Cet article date de plus de quatre ans.

Zimbabwe : un chasseur écrasé par une éléphante qui venait d'être abattue

Theunis Botha, 51 ans, faisait partie d'un groupe de chasseurs chargé par plusieurs éléphants, dans un parc zimbabwéen.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux éléphants dans le parc national de Hwange, au Zimbabwe, le 1er août 2015. (PHILIMON BULAWAYO / REUTERS)

Un Sud-Africain membre d'un groupe de chasseurs a été écrasé par une éléphante qu'ils venaient d'abattre, vendredi 19 mai, dans le parc national de Hwange, au Zimbabwe. Le porte-parole des parcs du Zimbabwe l'a annoncé lundi.

Un organisateurs de chasses légales

Theunis Botha, 51 ans, participait à une chasse "légale", a assuré Simukai Nyasha, le porte-parole zimbabwéen, cité par l'AFP. "Le malheureux incident s'est produit lorsque le groupe de chasseurs est arrivé au milieu d'une famille d'éléphants et a été attaqué par les femelles", a-t-il expliqué.

Selon la presse sud-africaine, Theunis Botha était un organisateur de ces grandes parties de chasse où de riches clients viennent du monde entier pour acheter le droit de tuer léopards, girafes, éléphants et autres animaux contre des milliers de dollars.

C'est dans un safari de ce genre que le fameux lion Cecil avait été abattu en 2015 par un chasseur américain, aux abords de ce même parc de Hwange.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.