Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Namibie : quand les villageois gèrent eux-mêmes leurs projets

En Namibie, dans les "conservancies", les ressources naturelles et les bénéfices du tourisme sont directement gérés par des communautés de villageois. Ce système unique permet une autonomie par rapport au gouvernement et améliore le quotidien des habitants. Extrait d'un reportage d'"Envoyé spécial".

En Namibie, dans les conservancies [lien en anglais], ce sont les populations locales qui gèrent elles-mêmes leurs terres et une nature exceptionnelle. Les bénéfices du tourisme sont directement administrés par des communautés de villageois. Extrait d'un reportage d'"Envoyé spécial".

Un comité élu par les villageois décide comment cet argent sera dépensé : "On investit dans des projets durables, permanents." Un système unique qui permet une autonomie par rapport au gouvernement et bouleverse le quotidien des habitants. Une citerne construite avec l'argent de la conservancy fournit ainsi de l'eau potable à un millier de personnes. Ce n'est pas seulement une question de confort : les crocodiles de la rivière où était puisée l'eau avant l'installation de la citerne ont fait plusieurs victimes.

Eau potable et électricité pour tous

Dans le village de Bamunu, toutes les maisons sont maintenant raccordées au réseau électrique. Cinq transformateurs ont été installés, pour un investissement de 12 000 euros. Sally vend des glaces grâce à son frigo, acheté cette année. Sans l'aide de la communauté, elle n'aurait pas pu acheter un transformateur et ouvrir son magasin. "Ça a changé ma vie", dit la jeune femme, qui gagne ainsi de l'argent pour nourrir sa famille.

Extrait de "Namibie : la rédemption des braconniers", à suivre dans "Envoyé spécial" le 2 mars 2017.

Le système des \"conservancies\" change la vie en Namibie
Le système des "conservancies" change la vie en Namibie (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)