VIDEO. Manifestation inédite de policiers en Algérie

Plusieurs centaines de policiers ont défilé mardi dans le calme à Alger, au lendemain d'une manifestation similaire dans le sud du pays, pour réclamer de meilleures conditions de travail.

REUTERS

L'Algérie n'avait jamais connu pareilles manifestations. Des centaines de policiers ont manifesté dans la capitale, Alger, mais aussi à Ghardaïa, dans le sud de l'Algérie, lundi 13 octobre et mardi 14 octobre, par solidarité avec leurs collègues blessés lors d'affrontements avec des manifestants dans le sud du pays.

Une manifestation dans le calme

Comme le montrent ces images, plusieurs centaines de policiers ont défilé mardi dans le calme à Alger. Les policiers ont parcouru à pied près d'une quinzaine de kilomètres depuis le siège des unités antiémeutes d'El Hamiz, dans la banlieue est d'Alger, jusqu'au palais du gouvernement, au centre de la capitale, qui abrite également le ministère de l'Intérieur.

Au siège du gouvernement, les protestataires ont été rejoints par des policiers venus d'autres unités d'Alger. Ils ont demandé à rencontrer le ministre de l'Intérieur, Tayeb Belaïz. Mais celui-ci se trouvait en visite à Ghardaïa.

Des violences communautaires meurtrières

Car depuis plusieurs mois, la région de Ghardaïa, dans le sud du pays, est en proie à des violences communautaires. De nombreux différends, en particulier d'ordre foncier, sont à l'origine de ces heurts entre Arabes et Berbères qui cohabitent depuis des siècles dans la ville. Les affrontements ont fait une dizaine de morts au cours des derniers mois. Des centaines de maisons et de magasins, appartenant en majorité à des Mozabites, ont été pillés puis incendiés.

Depuis mars, près de 10 000 policiers et gendarmes sont déployés dans les principales artères de Ghardaïa, une cité de 400 000 habitants, mais ils ne parviennent pas à empêcher les violences. Lundi, plusieurs centaines de policiers déployés dans la région, ont participé une marche à Ghardaïa pour réclamer de meilleures conditions de travail.

Des policiers algériens manifestent à Alger (Algérie), le 14 octobre 2014.
Des policiers algériens manifestent à Alger (Algérie), le 14 octobre 2014. (LOUAFI LARBI / REUTERS)