VIDEO. "La francophonie doit porter la démocratie", lance Hollande à Kinshasa

Le président français s'est fait, samedi, l'avocat des droits de l'homme et de la démocratie, lors de son discours en ouverture du 14e sommet de la francophonie.

Francetv info

AFRIQUE - François Hollande s'est fait, samedi 13 octobre, l'avocat des droits de l'homme et de la démocratie. C'était lors de son discours en ouverture du 14e sommet de la francophonie, à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

Selon le président français, l'une des priorités de la francophonie, "c'est la démocratie, les droits de l'homme, le respect de la liberté d'expression, l'affirmation que tout être humain doit pouvoir choisir ses dirigeants".

Le matin même, François Hollande a rencontré son homologue congolais, Joseph Kabila, lors d'un entretien "franc et direct". Accusé par ses opposants de multiples atteintes aux droits de l'homme, le président français avait déjà rappelé que "parler français, c'est aussi parler les droits de l'homme".

François Hollande, à Kinshasa, en République démocratique du Congo, le 13 octobre 2012.
François Hollande, à Kinshasa, en République démocratique du Congo, le 13 octobre 2012. (BERTRAND LANGLOIS / POOL)