Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Afrique du Sud : plus de 250 mineurs jugés après le drame de Marikana

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Ces grévistes doivent répondre de chefs d'inculpation tels que meurtre, tentative de meurtre et voies de fait, en relation avec la mort de 34 des leurs, abattus par la police, jeudi.

AFRIQUE - Plus de 250 mineurs grévistes ont commencé à comparaître lundi 20 août devant un tribunal des environs de la mine de Marikana, en Afrique du Sud. Ils doivent répondre de chefs d'inculpation tels que meurtre, tentative de meurtre et voies de fait, en relation avec la mort de 34 des leurs, abattus par la police, jeudi 16 août.

Une centaine de femmes ont manifesté à l'arrivée des fourgons cellulaires pour réclamer la clémence pour les mineurs poursuivis, qui ont le plus souvent des familles nombreuses à nourrir. Dans le même temps, un quart des 3 000 employés de la mine de platine ont repris le travail, après un ultimatum de la direction les menaçant de licenciement. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.