Tunisie : une attaque-suicide dans le centre de Tunis fait vingt blessés

Une femme s'est fait exploser lundi en début d'après-midi sur la principale artère du centre de Tunis, à proximité de véhicules de police, selon le ministère de l'Intérieur tunisien.

Des policiers tunisiens bouclent le centre de Tunis (Tunisie) après qu\'une femme s\'est fait exploser, le 29 octobre 2018.
Des policiers tunisiens bouclent le centre de Tunis (Tunisie) après qu'une femme s'est fait exploser, le 29 octobre 2018. (FETHI BELAID / AFP)

Vingt personnes, dont quinze policiers et deux adolescents, ont été blessées, lundi 29 octobre, dans une attaque-suicide perpétrée en début d'après-midi par une kamikaze en plein centre de Tunis (Tunisie). D'après le ministère de l'Intérieur, cette femme, dont l'identité n'est pas encore connue, s'est fait exploser "à proximité de voitures de police", sur l'avenue Habib Bourguiba, la principale artère du centre de la capitale tunisienne. Aucun des blessés n'est grièvement atteint, a précisé le porte-parole de la Sûreté nationale Walid Ben Hkima.

Sur place, une journaliste de l'AFP a pu voir le corps sans vie de la kamikaze. Plusieurs ambulances et d'importants renforts de police sont arrivés sur les lieux et le secteur a été immédiatement bouclé. De nombreuses boutiques de cette avenue commerçante ont rapidement baissé leurs rideaux, dans une atmosphère chaotique.

Premier attentat à Tunis depuis 2015

Il s'agit du premier attentat dans la capitale tunisienne depuis le 24 novembre 2015 quand une attaque-suicide contre un bus de la garde présidentielle avait tué 12 agents. Celle-ci avait été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique. En mars 2015, deux hommes avaient ouvert le feu sur des touristes au musée du Bardo et tué 22 personnes ; en juin 2015, un kamikaze avait fait 38 morts sur une plage et dans un hôtel près de Sousse.