VIDEO. Tunis : heurts entre jeunes et policiers aux funérailles de Chokri Belaïd

Quelque 40 000 personnes ont assisté vendredi aux obsèques de l'opposant tunisien assassiné mercredi, en criant leur colère contre le pouvoir islamiste.

Régis Nusbaum et Michel Anglade - France 3

Quelque 40 000 personnes, selon le ministère tunisien de l'Intérieur, ont assisté vendredi 8 février aux funérailles de l'opposant tunisien assassiné mercredi, Chokri Belaïd, en criant leur colère contre le pouvoir islamiste en Tunisie. Les funérailles ont pris des allures de manifestation contre le parti islamiste au pouvoir Ennahda, accusé de cet assassinat sans précédent dans les annales contemporaines du pays, et de la crise sécuritaire et politique dans laquelle le pays est plongé depuis des mois.

Le cercueil a été hissé sur un blindé de l'armée tunisienne comme pour des funérailles nationales. "C'est un coup pour le futur de ta Tunisie", "Nous sommes dans la rue pour défendre la liberté d'expression" entend-on dans la marée humaine qui accompagnait la dépouille. La veuve de Chokri Belaïd est gagnée par l'émotion à l'entrée du cimetière. Des heurts ont eu lieu juste après la mise en terre, des jeunes affrontant les forces de l'ordre qui ont répondu par des tirs de gaz lacrymogènes.

Basma Khalfaoui Belaid, la veuve de l\'opposant tunisien assassiné Chokri Belaid, lors des funérailles de son mari à Tunis - 8 février 2013
Basma Khalfaoui Belaid, la veuve de l'opposant tunisien assassiné Chokri Belaid, lors des funérailles de son mari à Tunis - 8 février 2013 (FETHI BELAID / AFP)