Attaque à Tunis : un des assaillants vivait dans la capitale

En direct pour France 2, Marc de Chalvron rapporte les réactions de la population tunisienne suite à l'identification des assaillants du musée du Bardo.

France 2

Au moins 21 morts, principalement des étrangers, et 47 blessés, jamais la Tunisie n'avait connu un tel acte terroriste sur son sol, d'autant plus à Tunis, dans un quartier touristique. Mais l'identification d'un des terroristes comme un jeune habitant de Tunis a ajouté un coup de massue sur la tête de la population.

Une formation aux armes en Libye
"D'apprendre que cet attentat terrible a été perpétré par des Tunisiens comme tout le monde, sans histoire et que ces terroristes ont réussi à ne pas évoquer le sujet avec leurs proches, avec leurs familles, que la dérive a été à ce point invisible, alors oui, ils sont surpris et effrayés, par la menace que représente ce type de radicalisation," commente Marc de Chalvron en direct pour France 2.

Yassine Abidi aurait en effet participé à une formation au maniement aux armes en Libye en février dernier.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des forces de sécurité tunisiennes devant le musée du Bardo, dans la banlieue de Tunis (Tunisie), le 19 mars 2015.
Des forces de sécurité tunisiennes devant le musée du Bardo, dans la banlieue de Tunis (Tunisie), le 19 mars 2015. (FETHI BELAID / AFP)