Qui est "Dr Tedros", le patron africain de l’OMS

L'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus a été reconduit pour un second mandat de cinq ans.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, prononce un discours lors de l'ouverture de la 75e Assemblée mondiale de la santé de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève le 22 mai 2022.  (JEAN-GUY PYTHON / AFP)

Elu une première fois en mai 2017, par l'Assemblée mondiale de la Santé, l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, âgé aujourd’hui de 57 ans, est le premier Africain à diriger l’une des agences les plus importantes de l'ONU. Il est aussi le premier directeur général de l’OMS depuis sa création à ne pas être médecin.

Un frère mort faute de soins

Plus communément appelé "Dr Tedros", le patron de l’Organisation mondiale de la Santé, n’a pas fait d’études de médecine, mais il est titulaire d'un doctorat en santé communautaire et d'un master en immunologie des maladies infectieuses, obtenus en Grande-Bretagne. Né dans la ville d'Asmara (capitale de l'Erythrée), il a grandi dans un pays où les soins ne sont pas accessibles à tous. En présentant sa candidature à l'agence de l'ONU en 2017, Tedros Adhanom Ghebreyesus a raconté avoir perdu, lorsqu’il était enfant, un frère qui n'avait pas reçu les médicaments nécessaires à ses soins. Dès son élection, il fixe comme priorité une couverture sanitaire universelle.

"Traduction : Je suis honoré d'avoir été élu pour un second mandat en tant que Directeur général de l'OMS. Je suis profondément reconnaissant de la confiance accordée par les États membres. Je remercie tous les agents de santé et mes collègues partout dans le monde. J'ai hâte de poursuivre cette mission avec vous."

Scientifique et diplomate

Avant d’arriver à la tête de l’OMS, ce spécialiste en biologie et infectiologie a été ministre de la Santé en Ethiopie dès 2005, puis ministre des Affaires étrangères jusqu’en 2016. Mais ce fin diplomate a surtout marqué des points sur le plan international lorsqu’il a dirigé en 2009 le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Il aurait, selon l'OMS, décroché des financements records. Tedros Adhanom Ghebreyesus est d'ailleurs considéré aujourd'hui comme un spécialiste reconnu de la malaria et du VIH.

Un homme de terrain

Dans sa biographie, le Dr Tedros est présenté comme un "expert des interventions d’urgence lors d'épidémie". Il traverse une première épreuve avec Ebola en République démocratique du Congo dès 2018. En plus d’une mobilisation importante pour juguler la maladie, il se rend plusieurs fois sur le terrain pour soutenir les opérations de l’OMS. Tedros Adhanom Ghebreyesus fait de même en Chine dès l’annonce officielle de l'épidémie de Coronavirus début 2020. Depuis, le directeur général de l’OMS a géré une crise sanitaire mondiale. Lui qui a déjà connu et lutté contre le paludisme, le sida et Ebola en Afrique, mise sur la solidarité pour vaincre la pandémie. Une approche particulièrement appréciée sur le Continent. 

Son premier mandat a été marqué par la pandémie du Covid-19. Une crise inédite qui ne l'a pas dissuadé de briguer un deuxième mandat. Son prochain défi sera de renforcer l'agence onusienne pour mieux prévenir et gérer les futures épidémies. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.