Nigeria : Lagos rase ses bidonvilles pour loger les classes moyennes

On le surnomme la «Venise d’Afrique», même si l’unique point commun avec la Sérénissime se limite à la présence de l’eau. Makoko est un immense bidonville flottant de 250.000 âmes. Comme cet univers peu ragoûtant n’est plus à la hauteur des ambitions du Nigeria, les autorités détruisent les habitations de fortune.

Gondolier à Lagos Au 19e siécle, c’est un village de pêcheurs qui s’installe sur le front de mer de la lagune, aux portes de la ville de Lagos. Au fil du temps arrivent des ramasseurs de sable en eau profonde, des travailleurs du bois.
18
AFP/Stephan Heunis
28
AFP/Stephan Heunis
38
AFP/Stephan Heunis
48
AFP/Stephan Heunis
58
AFP
68
AFP/Stephan Heunis
78
AFP/Stephan Heunis
88
AFP/Stephan Heunis