Maroc : réouverture des frontières aériennes à partir du 15 juin

Les autorités marocaines ont décidé la reprise des vols depuis et vers le Royaume à compter du mardi 15 juin 2021. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Boeing 737 de la Royal Air Maroc (RAM) atterrissant à Londres, le 28 octobre 2020.  (MI NEWS / NURPHOTO)

"Sur la base des indicateurs positifs de la situation épidémiologique dans le Royaume du Maroc et de la baisse du nombre des cas d'infections au nouveau coronavirus, notamment après l'élargissement des campagnes de vaccination dans notre pays, les autorités marocaines ont pris de nouvelles mesures progressives afin d'assouplir les restrictions sur le déplacement des voyageurs désirant accéder au territoire national", indique le ministère marocain des Affaires étrangères dans un communiqué. Le Maroc a annoncé, dimanche 6 juin, la réouverture "progressive" des frontières aériennes à partir du 15 juin, après des mois de suspension avec une cinquantaine de pays, en raison de la pandémie de coronavirus. Deux listes de pays ont été établies avec des règles différentes d'accès : la liste A comprend "tous les pays ayant des indicateurs positifs" dont ceux de l'Union européenne tandis que la liste B concerne 74 pays avec "une propagation des variants ou l'absence de statistiques précises sur la situation épidémiologique", parmi lesquels l'Inde, l'Algérie, l'Argentine ou l'Afrique du Sud, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Conditions

Les voyageurs arrivant de pays de la liste A, qu'ils soient Marocains ou pas, doivent avoir un certificat de vaccination et/ou un résultat négatif d'un test PCR de moins de 48 heures. Ceux en provenance des pays figurant sur la liste B doivent avoir des autorisations exceptionnelles, un test PCR négatif de moins de 48 heures et se soumettre à un isolement sanitaire de dix jours une fois sur place. Les deux listes seront actualisées "régulièrement au moins deux fois par mois selon le besoin", selon le communiqué. En 2020, le royaume n'a reçu que quelque 2,2 millions de touristes, soit une baisse de 78% par rapport à 2019, selon les chiffres officiels. Piliers de l'économie marocaine, le tourisme et les recettes du secteur, avoisinant les 80 milliards de dirhams en 2019 (environ 7,5 milliards d'euros), ont chuté de 65% jusqu'à début 2021, selon le ministère marocain des Finances. 

Assouplissement

Ces derniers jours, le royaume a assoupli plusieurs restrictions liées au Covid-19 : mise en place d'un pass vaccinal permettant de voyager à l'étranger, de se déplacer sans restrictions au niveau national et au-delà du couvre-feu nocturne passé de 20h à 23h ou encore ouverture plus tardive des restaurants (23h). Les autorités ont également autorisé la reprise des prières collectives. Les cinémas et les théâtres, tout comme les piscines publiques, ont à nouveau rouvert, après près de quinze mois de fermeture. Par ailleurs, les Marocains résidents à l'étranger pourront à partir du 15 juin rentrer au Maroc par voie maritime, depuis les ports de Sète en France et de Gênes en Italie, avec un test PCR négatif à l'embarquement et un autre réalisé à bord.

Le pays a recensé officiellement 521 426 cas de contamination, dont 9 178 décès depuis le début de la pandémie. Plus de neuf millions de personnes ont été vaccinées, dont 5,8 millions avec deux injections, selon le dernier bilan.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.