LA PHOTO. Johannesburg: colère dans un township après une fusillade entre gangs

La guerre de gangs ne fléchit pas dans les townships d'Afrique du Sud, véritables coupe-gorge. A Westbury, dans la banlieue de Johannesburg, la tension est palpable et les habitants sous le choc: une femme de leur communauté a été tuée et sa fille de 10 ans blessée au cours d'une fusillade qui a éclaté en pleine rue. Mais la police semble avoir baissé les bras.

Ils protestent contre les dernières violences dont leur communauté a été récemment victime. Ils ont entreposé des pneus pour bloquer les routes et mis le feu en signe de protestation. Il reprochent au gouvernement ne ne pas dépêcher l\'armée sur place pour mettre un terme à ces violences récurrentes. Ils sont menacé quotidiennement par ces bandes, formées de Sud-Africains de plus en plus jeunes, qui continuent impunément à faire régner la terreur dans ce quartier pauvre.
Ils protestent contre les dernières violences dont leur communauté a été récemment victime. Ils ont entreposé des pneus pour bloquer les routes et mis le feu en signe de protestation. Il reprochent au gouvernement ne ne pas dépêcher l'armée sur place pour mettre un terme à ces violences récurrentes. Ils sont menacé quotidiennement par ces bandes, formées de Sud-Africains de plus en plus jeunes, qui continuent impunément à faire régner la terreur dans ce quartier pauvre. (Wikus de Wet / AFP )
Les habitants de ce township occupent la rue, le 28 septembre 2018. Ils protestent contre les dernières violences dont leur communauté a été récemment victime. Ils ont entreposé des pneus pour bloquer les routes et mis le feu en signe de protestation. Il reprochent au gouvernement ne ne pas dépêcher l'armée sur place pour mettre un terme à ces violences récurrentes. Ils sont menacé quotidiennement par ces bandes, formées de Sud-Africains de plus en plus jeunes, qui continuent impunément à faire régner la terreur dans ce quartier pauvre.