Covid-19 : le Maroc prolonge l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 avril

Les autorités marocaines ont suspendu ces dernières semaines les liaisons aériennes avec une quinzaine de pays, dont la Belgique, l'Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas ou l'Afrique du Sud. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un Marocain âgé reçoit une dose du vaccin contre le coronavirus dans un centre de vaccination de la ville de Salé, le 29 janvier 2021. (FADEL SENNA / AFP)

L'état d'urgence sanitaire en vigueur au Maroc depuis près d'un an a été de nouveau prolongé d'un mois, jusqu'au 10 avril, pour tenter de juguler la pandémie de coronavirus dans le royaume, a annoncé le 4 mars le gouvernement. "Le Conseil de gouvernement, réuni à Rabat, a décidé de prolonger l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national jusqu'au 10 avril 2021, et ce dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie", annonce un communiqué de l'exécutif. En début de semaine, le couvre-feu nocturne imposé depuis fin décembre a été prolongé jusqu'à la mi-mars.

Les autorités marocaines ont suspendu ces dernières semaines les liaisons aériennes avec une quinzaine de pays, dont la Belgique, l'Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas ou l'Afrique du Sud, dans l'espoir de limiter la propagation sur son sol des nouveaux variants du virus. "Aujourd’hui, la pandémie est sous contrôle, et les chiffres de la situation épidémiologique sont en constante amélioration", affirme Abdelkrim Meziane Bellefquih, chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies, à Tel Quel

Vaccination massive

La campagne nationale de vaccination, qui mobilise le personnel médical depuis fin janvier, a d'ores et déjà permis d'immuniser plus de 3,7 millions de personnes, selon le ministère de la Santé. Le royaume a opté pour les vaccins britannique Astrazeneca (7 millions de doses) et chinois Sinopharm (1 million de doses).

Economie en berne

Le pays de 35 millions d'habitants a officiellement enregistré 484 753 cas de contamination depuis le début de la pandémie, dont 8 653 décès. Avec un peu plus de 500 nouveaux cas détectés quotidiennement, la pandémie semble régresser au Maroc, mais les tests de dépistage y sont moins nombreux. La crise sanitaire a eu un impact désastreux sur l'économie du pays et le taux de chômage a bondi à 11,9% en 2020, contre 9,2% l'année précédente, en raison de la crise sanitaire et de la sécheresse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.