Angola : grève générale des médecins épuisés par l'épidémie de Covid-19

Plus de 3 000 médecins angolais sur les 5 200 que compte le pays sont en grève depuis le 6 décembre 2021. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Consultation d'un pédiatre de l'hôpital de Luanda, le 22 février 2018. Le système de santé de l'Angola est d'un relativement bon niveau, mais les médecins sont épuisés depuis l'arrivée du Covid-19. (AMPE ROGERIO / AFP)

Le Syndicat national des médecins angolais (SINMEA) a démarré le 6 décembre 2021 un mouvement de grève pour des augmentations de salaires et de meilleures conditions de travail. Seuls les patients gravement malades continuent d'être soignés dans les services d'urgence, où seulement 50% du personnel sont présents, a précisé le syndicat. La grève est également un acte de solidarité avec le président du SINMEA, Adriano Manuel, suspendu 13 mois pour avoir signalé des décès d'enfants à l’Hôpital pédiatrique de Luanda, et alerté sur l’état des services de santé de son pays.

Médecins épuisés et mal payés

"Nous devons être plus respectés en tant que médecins que nous ne le sommes, en tant que professionnels de santé qui passent tant d'heures en faveur du bien-être de nos patients", a déploré le docteur Emelcina Gaspar de l'hôpital Provincial Materno-infantil.

"Ce que nous voulons, c'est d'abord d'améliorer nos conditions de travail et ensuite nos salaires car c'est vraiment dur, nos conditions de travail sont pénibles."

Docteur Virgilio Coimbra Neto

Portal de Angola

Les médecins angolais réclament une "amélioration des salaires et une augmentation des indemnités" versées à la profession, notamment pour les gardes et les astreintes. Soumis à une très forte charge de travail depuis le début de la pandémie, ils réclament surtout de meilleures conditions de travail et plus de personnel. Des négociations sont en cours depuis deux semaines, sans résultat à ce jour. 

Aide cubaine insuffisante

Le gouvernement de Joao Lourenço avait pourtant très tôt demandé l'aide de Cuba et de la Chine pour lutter contre le Covid-19. 250 médecins cubains avaient débarqué à Luanda en avril 2020 pour leur prêter main forte. L'OMS avait d’ailleurs salué à l'époque "l'action volontaire" du gouvernement angolais contre la pandémie plutôt bien gérée puisque le pays compte officiellement 65 500 cas de coronavirus et plus de 1 700 décès.

3,3 millions d’Angolais, soit près de 10% de la population, étaient totalement vaccinés début décembre 2021, essentiellement avec de l'AstraZeneca que le pays s’est procuré auprès de l'Inde dans le cadre de l’initiative Covax. L'Angola a également reçu ces derniers jours 100 000 doses du vaccin Sputnik V, dont l'efficacité reste controversée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.