Covid-19 : les médecins cubains apportent leur expertise à l’Afrique du Sud

Après l’Angola et le Togo, Cuba a dépêché 216 soignants en Afrique du Sud, le 25 avril 2020. Une vingtaine d'équipes médicales cubaines ont été envoyées autour du globe afin d'aider à combattre la pandémie.

Des médecins et personnels de santé cubains arrivent à Prétoria, en Afrique du Sud, pour aider à combattre la pandémie de coronavirus, le 27 avril 2020. 
Des médecins et personnels de santé cubains arrivent à Prétoria, en Afrique du Sud, pour aider à combattre la pandémie de coronavirus, le 27 avril 2020.  (REUTERS/Siyabonga Sishi)

Plus de 200 médecins et soignants cubains sont arrivés le 27 avril en Afrique du Sud pour participer à la lutte contre le coronavirus. Dans ce pays le plus touché du continent par la pandémie, plus de 4 500 cas d'infections au Covid-19, dont 87 mortels, ont été recensés, selon le dernier bilan officiel (au 27 avril).

Dans la délégation cubaine figurent des épidémiologistes, des experts en santé publique, des médecins généralistes et des techniciens spécialisés dans le matériel médical. Ils "vont soutenir les efforts déjà déployés en Afrique du Sud contre la propagation du Covid-19", a précisé la présidence. 

"Médecins aux pieds nus"

Les blouses blanches cubaines sont connues pour aller au plus près des malades, y compris dans les villages les plus reculés. Les médecins cubains étaient déjà en première ligne dans la lutte contre le choléra en Haïti et contre le virus Ebola en Afrique de l'Ouest dans les années 2010.

"L'avantage de Cuba est qu'il s'agit d'un modèle de santé communautaire, que nous aimerions utiliser", avait déclaré le ministre sud-africain de la Santé Zweli Mkhize, lors d'une conférence de presse début avril. L'Afrique du Sud avait envoyé des fournitures médicales à Cuba pour aider à lutter contre le coronavirus dans l'avion qui revient maintenant avec la brigade médicale cubaine, a écrit l'ambassade de Cuba sur Twitter.

C'est une période de solidarité et de coopération. Si nous agissons ensemble, nous pouvons stopper la propagation du coronavirus de manière plus rapide et plus rentableRodolfo Benitez Ambassadeur de Cuba en Afrique du Sudà l'AFP

Le camarade angolais

Le 10 avril 2020, La Havane avait dépêché 256 de ses médecins et personnels soignants en Angola pour lutter contre le Covid-19. S'exprimant à l'aéroport international Quatro de Fevereiro, la ministre angolaise de la Santé Silvia Lutucuta avait expliqué que les médecins cubains ne resteraient pas seulement dans les hôpitaux de référence, mais se rendraient également dans des zones reculées, en particulier là où il y avait des cas confirmés.

Les deux pays sont liés par une vieille amitié idéologique. La Havane avait envoyé, en pleine Guerre froide, des milliers de soldats dans ce pays d'Afrique australe pour soutenir le régime du Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA, marxiste) dans la guerre civile (1975-2002).

De même, une dizaine de pneumologues, épidémiologiques, généralistes, réanimateurs et des infirmiers sont arrivés le 17 avril 2020 à Lomé à la demande du gouvernement togolais.

Les médecins et les infirmières de la Brigade médicale internationale Henry Reeve de Cuba posent avec un portrait de l\'ancien président cubain Fidel Castro, alors qu\'ils font leurs adieux, avant de se rendre en Italie durement touchée par la pandémie de coronavirus. Le 21 avril 2020. 
Les médecins et les infirmières de la Brigade médicale internationale Henry Reeve de Cuba posent avec un portrait de l'ancien président cubain Fidel Castro, alors qu'ils font leurs adieux, avant de se rendre en Italie durement touchée par la pandémie de coronavirus. Le 21 avril 2020.  (YAMIL LAGE / AFP)

Cuba n'est pas épargnée

Avec 1 369 cas confirmés et 54 décès à ce jour, Cuba n’est pas épargnée par le virus. L'île des Caraïbes, qui compte un nombre de médecins par habitant parmi les plus élevés au monde, est réputée pour ses efforts en matière de prévention, de soins de santé élémentaires dans les campagnes et de préparation à la lutte contre les épidémies.

La Havane a envoyé plus de 1 200 professionnels de santé autant vers l'Afrique et les Caraïbes, que vers l'Europe, notamment l'Italie, dans ce que certains appellent la solidarité socialiste et d'autres la diplomatie médicale. C'est également une précieuse source de devises, aussi importante que le tourisme et le sucre.