République démocratique du Congo : les scientifiques au chevet du volcan Nyiragongo

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
République démocratique du Congo : les scientifiques au chevet du volcan Nyiragongo
France 2
Article rédigé par
N. Bertrand, J. Barrère, C. Marchand - France 2
France Télévisions

Il s'agit d'un des volcans les plus dangereux d'Afrique : le Nyiragongo est entré en éruption le 27 mai dernier. Les vulcanologues s'interrogent sur une possible explosion encore plus violente, qui pourrait libérer du gaz carbonique.

Le volcan Nyiragongo (République démocratique du Congo) semble s'être calmé. La terre ne tremble plus. Reste cette immense coulée de lave, de plus de 7 kilomètres, qui a tout emporté sur son passage. Des scientifiques ont été dépêchés sur place pour comprendre ce qui s'est passé. Les prélèvements effectués indiquent que le magma était très proche de la surface, ce qui explique l'éruption soudaine. Selon Benoît Smets, volcanologue, il reste encore du magma. "La question ce n'est pas s'il va y avoir une nouvelle éruption, mais quand", explique-t-il. 

Des habitants dans le besoin

La vie reprend tant bien que mal dans les 17 villages touchés. 20 000 personnes ont perdu leur maison. Elles vivent depuis un enfer. "La chaleur de la lave nous empêche de dormir la nuit et nous avons du mal à respirer", explique une habitante. La population vit en état d'alerte permanent. Je veux essayer d'oublier et éviter de penser à tout ça", confie un homme. La population manque de tout, et particulièrement d'eau potable. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers République démocratique du Congo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.